FIL D'ACTUALITÉS
Le 27 janvier 2014
Diane 35, le retour

Diane 35 sera très prochainement à nouveau dans les pharmacies mais il sera dorénavant « réservé au traitement de seconde intention [après avoir essayé d'autres traitements] de l'acné modérée à sévère dans un contexte d'hyperandrogénie » (excès de sécrétion d'hormones androgènes), et « après échec » d'un traitement à appliquer sur la peau ou d'un traitement antibiotique par voie orale chez les femmes en âge de procréer. Autre situation dans laquelle Diane 35 et ses génériques pourront être prescrits : les cas de hirsutisme et pilosité excessive.

Plus question donc de sortir des clous en permanence. Et en plus des restrictions d’indication, Diane 35 est sous surveillance : « Chacun des laboratoires concernés doit mettre en place un « plan de gestion du risque » avec des mesures pour minimiser les risques de ces médicaments.

Les risques de thrombose (125 cas répertoriés dont 4 décès en 25 ans) justifient en effet ce retour très encadré de Diane 35. Des risques bien réels mais que les autorités sanitaires n’évaluent pas toutes de la même manière. Pour l’ANSM, ces risques méritaient le retrait du marché. La Commission européenne a, elle, estimé que la balance bénéfices-risques de ce médicament restait positive. Et la France a dû faire marche arrière.


Speciality

radio ifm diabeto
radio ifm cardio
radio ifm
vidéos
9e Congrès Francophone d'Allergologie
CFA 2014 - La rhinite allergique avec le Pr Pascal Demoly
Congrés
European Society for the Study of Diabetes 2014
EASD Live : Journal vidéo en direct (1er jour)
Débat
European Society for the Study of Diabetes 2014
Place des antagonistes du SGLT-2 dans le diabète de type 2