FIL D'ACTUALITÉS
Le 22 mars 2014
Le tabagisme passif augmente le risque de cancer du sein

Le tabagisme passif est aussi nocif pour le cancer du sein que le tabagisme actif ! C'est l'une des conclusions d'une étude menée sur la cohorte EPIC composée de 322 000 femmes en bonne santé au moment de leur inclusion. Pour chacune de ces femmes, EPIC donne des informations concernant l’usage du tabac passé ou présent, l’âge d’initiation au tabac, la durée du tabagisme et les quantités consommées, l’exposition passive familiale ou professionnelle au moment de l’inclusion.

Dans EPIC, la consommation active de tabac augmente le risque de cancer du sein de 16 %. Un sur-risque modéré, mais compte tenu du nombre de cancers du sein déclarés chaque année, une augmentation importante en nombre. Plus inquiétant, l’exposition passive au tabac augmenterait quasiment autant ce risque, de l'ordre de 10 %. Jusque-là, les données de la littérature étaient ambiguës sur cette association qui paraît ici très claire.

Enfin, commencer à fumer jeune, avant une première grossesse, augmenterait davantage le risque de cancer du sein que commencer plus tard dans la vie : une initiation tabagique entre 16 et 26 ans accroit en effet le risque de cancer du sein de presque un quart (22 %), alors que le sur-risque serait nul quand la femme commence à fumer après 26 ans. Les chercheurs pensent que ce différentiel serait dû au fait que la différenciation des cellules mammaires, qui se produit lors d’une première grossesse, réduirait l’impact de la fumée de tabac sur le tissu mammaire .


Speciality

radio ifm diabeto
radio ifm cardio
radio ifm
vidéos
9e Congrès Francophone d'Allergologie
CFA 2014 - La rhinite allergique avec le Pr Pascal Demoly
Congrés
European Society for the Study of Diabetes 2014
EASD Live : Journal vidéo en direct (1er jour)
Débat
European Society for the Study of Diabetes 2014
Place des antagonistes du SGLT-2 dans le diabète de type 2