FIL D'ACTUALITÉS
Le 18 février 2014
Le vaccin anti-rotavirus est désormais recommandé

Contrairement à 2006 et 2008, le Haut comité de santé publique vient de préconiser la vaccination des nourrissons de moins de 6 mois contre les rotavirus à condition que les industriels baissent les prix des vaccins. De nouvelles données scientifiques concernant la morbidité et la mortalité des gastroentérites en France ainsi que les données récentes d'efficacité et de sécurité vaccinale ont conduit le HCSP à changer d'avis.

Lors du congrès européen de l’International Society for Pharmaeconomics and Outcomes Research (ISPOR) de Dublin, une étude américaine montrait fin 2013 que généraliser un tel vaccin permettrait de faire reculer la maladie chez les enfants et les adultes : en vaccinant trois nourrissons sur quatre, le nombre de gastro-entérites à rotavirus chez les moins de 5 ans serait réduit de deux tiers sur le court-terme, de trois quarts sur le long-terme. Au total, ce sont 84% d’hospitalisations et 82% de consultations qui pourraient être évitées.

En 2010, la décision du HCSP de ne pas recommander cette vaccination avait été largement influencée par l'existence d'une augmentation faible du risque d'invagination intestinale aiguë après vaccination contre le rotavirus. Ce risque est confirmé, mais il est très faible : de l'ordre de 1 à 6 cas pour 100.000 enfants. De plus, on sait maintenant que c’est un risque qui survient dans la semaine qui suit l’administration par voie orale de la première dose de vaccin. Le risque est donc gérable avec une bonne information, sachant qu'une prise en charge rapide peut permettre, dans près de 90% des cas, la réduction de la pathologie par lavement, donc sans avoir recours à la chirurgie.


Speciality

radio ifm diabeto
radio ifm cardio
radio ifm
vidéos
9e Congrès Francophone d'Allergologie
CFA 2014 - La rhinite allergique avec le Pr Pascal Demoly
Congrés
European Society for the Study of Diabetes 2014
EASD Live : Journal vidéo en direct (1er jour)
Débat
European Society for the Study of Diabetes 2014
Place des antagonistes du SGLT-2 dans le diabète de type 2