FIL D'ACTUALITÉS
Le 28 février 2014
Les enfants de pères âgés sont à risque de maladie psychiatrique

Une étude de fratrie parue dans JAMA Psychiatrie a comparé les enfants nés de "pères âgés", c’est-à-dire concus alors que le père avait plus de 45 ans, avec leurs frères et sœurs ainés, c'est-à-dire concus alors que le père avait entre 20 et 24 ans. De plus, ils les ont suivi à 28 ans en moyenne.

L’étude montre que les enfants nés d’un père de plus de 45 ans, avaient un risque plus élevé de troubles psychiatriques : le risque est multiplié par 24 pour les troubles bipolaire, 13 pour les troubles de l’attention, 3 pour l’autisme et par 2 pour les psychoses, les addictions ou les suicides.

Comme il s’agit d’une étude de comparaison à l’intérieur d’une fratrie, cela permet d’éliminer l’influence des anomalies génétiques héréditaires. Par contre, cela n’élimine pas les influences de l’environnement, environnement qui a pu se modifier en 20 ans pour une même famille. Les auteurs ont bien sûr vérifié que les enfants étaient bien du même père.

Cette étude va dans le même sens que d’autres études qui ont lié un âge élevé du père à la conception avec une plus grande fréquence des troubles psychiatriques chez ses enfants. Cette augmentation du risque serait due à l’apparition avec l’âge d’anomalies génétiques de novo lors de la spermatogénèse. Cette hypothèse est d’autant plus probable que les troubles sont âge-dépendants, c’est-à-dire qu’ils sont d’autant plus fréquents que l’âge augmente.

 

JAMA Psychiatrie


Speciality

radio ifm diabeto
radio ifm cardio
radio ifm
vidéos
9e Congrès Francophone d'Allergologie
CFA 2014 - La rhinite allergique avec le Pr Pascal Demoly
Congrés
European Society for the Study of Diabetes 2014
EASD Live : Journal vidéo en direct (1er jour)
Débat
European Society for the Study of Diabetes 2014
Place des antagonistes du SGLT-2 dans le diabète de type 2